Appel d'une équipe pastorale provisoire

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Lettre du Père Thomas BRENTI

Chers amis,

A la messe du 15 septembre à Langon, Mgr Ricard m'encourageait à m'entourer d'une EAP, comme c'est l'habitude dans les paroisses de notre diocèse. Je ne me sentais pas prêt pour proposer, dès mon arrivée, l'envoi en mission d'une équipe stable (habituellement les mandats des EAP sont de trois ans) mais, prenant petit à petit la mesure des différentes responsabilités, j'ai appelé une équipe provisoire pour partager ma charge pastorale. Ainsi plusieurs personnes pourront          m'accompagner dans mes premiers pas ici. Pour les choisir, j'ai réfléchi et échangé avec le père Jean Maurel, porté par la prière quotidienne et la découverte des     différentes    personnes et réalités des deux secteurs. La représentation est à peu près numérique :

  • du secteur de Podensac, une personne : Claire Rumeau
  • du secteur de Langon, deux personnes : Diane Bruté de Rémur,

Francis Gonzalez

  • le père Jean et moi-même appartenons aux deux secteurs.

L'équipe, appelée dans un premier temps pour une période d'environ six mois (aux alentours de Pâques), a deux missions particulières :

  • porter le processus de réflexion pour l'élaboration d'une « vision pastorale », processus auquel toute la communauté chrétienne de Langon et Podensac sera invitée à participer. Les modalités seront ainsi travaillées et précisées avec l'équipe dans les jours qui suivront la Toussaint. Plusieurs questions pourront par exemple être posées par écrit aux différentes assemblées paroissiales, des petits groupes pourront être constitués et un conseil pastoral provisoire pourra être sollicité pour l'élaboration de ce projet.
  • réfléchir et discerner sur les personnes particulières qui pourront être pressenties pour former une équipe pastorale et un conseil pastoral plus stables.

Au cours de ces premières semaines j'ai rencontré plusieurs personnes et équipes, pas encore toutes. Après une rentrée intense, je suis reconnaissant de prendre un temps de repos aux premiers jours des vacances de la Toussaint, mais également de me rendre en pèlerinage en Corée du sud, lieu du martyre de St Louis Beaulieu, qui intercède sans doute pour la mission dans ses contrées natales.

Le mois missionnaire convoqué par le Pape François est l'occasion de relire et      méditer son exhortation programmatique dans La joie de l’évangile (n° 266) : « On ne peut persévérer dans une évangélisation fervente, si on n’est pas convaincu, en vertu de sa propre expérience, qu’avoir connu Jésus n’est pas la même chose que de ne pas le connaître, que marcher avec lui n’est pas la même chose que marcher à tâtons, que pouvoir l’écouter ou ignorer sa Parole n’est pas la même chose, que pouvoir le contempler, l’adorer, se reposer en lui, ou ne pas pouvoir le faire n’est pas la même chose. Essayer de construire le monde avec son Évangile n’est pas la même chose que de le faire seulement par sa propre raison. Nous savons bien     qu’avec lui la vie devient beaucoup plus pleine et qu’avec lui, il est plus facile de trouver un sens à tout. C’est pourquoi nous évangélisons. Le véritable missionnaire, qui ne cesse jamais d’être disciple, sait que Jésus marche avec lui, parle avec lui, respire avec lui, travaille avec lui ».

Ce mot est pour moi l’occasion de vous dire mon enthousiasme pour  participer à la mission de l’Eglise à Langon et Podensac, de vous demander pardon de mes         maladresses passées ou à venir (il y en aura sans doute !) et de vous remercier de votre accueil.

Bien fraternellement et en union de prière,

Père Thomas

 

Equipe pastorale provisoire

Equipe pastorale provisoire

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+